Algérie Actualité

Accueil du site > A la Une > Importation des véhicules de moins de 3 ans (...)

Importation des véhicules de moins de 3 ans en Algérie

SOUSTITRE

mercredi 30 janvier 2008, par Ainar

La levée de l’interdiction de l’importation des véhicules de moins de trois ans d’âge devra être levée au plus tard à la fin juillet prochain en Algérie, dans la foulée de la promulgation de la loi de finances complémentaire.

Si le texte de la LFC 2008 reste très attendu par les opérateurs de par ses correctifs budgétaires imposés par les tensions sur les marchés pétrolier et financier mondiaux, ce qui captive l’intérêt des petites gens reste, quant à lui, centré sur le retour de la possibilité d’importation des véhicules d’occasion qui constituait, non seulement, un moyen d’accès aux véhicules européens et à des prix inférieurs à ceux pratiqués par les concessionnaires, mais aussi une source de revenu pour des centaines de personnes aussi bien en Algérie qu’en Europe, et notamment en France.

En effet, des circuits de distribution s’étaient organisés de manière informelle, les uns s’occupant à l’étranger de racheter les véhicules d’occasion, de les retaper et de les expédier par fret maritime, tandis que ceux au pays se chargeaient de régulariser leurs documents administratifs et de les faire parvenir à leurs acheteurs débusqués plusieurs semaines à l’avance.

Ce beau monde, déçu depuis l’ordonnance de juillet 2005 portant loi de finances complémentaire qui avait mis fin à ce business (à la grande satisfaction des concessionnaires, il faut le dire), a donc toutes les raisons de reprendre ses activités dès cet été. La nouvelle est d’autant plus réjouissante que l’interdiction sera levée à un moment où la demande est traditionnellement à la hausse, en raison de la période des congés et de la saison estivale.

Mais, il faudra tout de même y mettre un bémol. Selon une source fiable au ministère des Finances, les règles d’importation vont changer et de beaucoup, à commencer par l’exigence de la conformité aux normes techniques avant la permission de sortie de la zone sous douane. En plus clair, le dossier du véhicule importé devra comporter un certificat positif de contrôle technique. Une contre-expertise sera, par ailleurs, exigée une fois le véhicule mis en circulation, et ce, dans le cadre du dossier d’établissement de la carte grise.

Ce tour de vis réglementaire est le résultat d’un compromis entre la délégation algérienne et son homologue du groupe de travail à l’OMC, compromis tissé à Genève et qui permettra de concilier la libre circulation de ce type de marchandises avec le respect des règles de sécurité et d’environnement. Important, en moyenne pas moins de 35.000 véhicules usagés par an depuis plusieurs années, le marché algérien a fonctionné sans mécanismes de contrôle permettant de vérifier l’âge du véhicule ou l’année de sa première mise en circulation. C’est pour ne plus permettre ce genre de flou autour des caractéristiques du véhicule qu’une série de mesures vont donc être prises.

En tout état de cause, il faut savoir aussi que la possibilité à nouveau d’importer cette catégorie de véhicules constituera un intérêt certain pour les particuliers comme pour les entreprises en quête de véhicules utilitaires. En dehors de la vente par facilités (via le crédit à la consommation et ses multiples contraintes), la majorité ne pouvait avoir accès qu’à des véhicules asiatiques dont la réputation est, pas toujours à raison, plus ou moins critiquée. Les habitudes de consommation et les images instaurées dans la culture des usagers par les marques européennes restent, en effet, suffisamment fortes pour garantir une importante demande aux véhicules de moins de trois ans, venant d’Europe bien entendu.

A cela, il faudra aussi ajouter l’effet de renchérissement causé par la hausse de l’euro et qui a vu les prix des voitures neuves prendre l’ascenseur, en attendant de savoir si les nouvelles conditions réglementant le travail des concessionnaires ne devront pas, elles aussi, induire de nouvelles hausses requises pour un service de meilleure fiabilité.

La Voix de L’Oranie — Amine B.

  • Messages publiés : 1 (triés par date)
  •   1 - Importation des véhicules de moins de 3 ans en Algérie

    16 octobre 2008 13:59, par bachir

    Je vous envoie ce courriel, pour vous demander la date exacte de la lévée de cette interdiction.
    Car je suis intéressé par l’imporation d’un véhicule à usage personnel